Lettre à mon fils

Mon amour,

p1030635

Aujourd’hui, comme chaque année, je choisis le 2 avril pour t’écrire cette lettre annuelle dans laquelle je te rappelle ô combien je t’aime et ô combien tu es fantastique, même si je te dis ces mots chaque jour. Je choisis ce jour non pas pour te dire que je pense plus à toi en ce jour de sensibilisation à l’autisme, mais parce que ce jour, les manifestations des gens qui nous entourent me touchent et me rappellent que contrairement à ce que certains pourraient penser, ce n’est pas toi qui as de la chance de m’avoir comme maman, mais moi qui suis terriblement fière que tu m’aies choisie pour être ta maman.

Peut-être me savais-tu assez forte pour vivre avec toi simplement d’amour et de joies ? Je me dis souvent que tu es arrivé dans ma vie pour m’apprendre des choses et me rappeler l’insouciance, l’innocence du moment présent. Le bonheur du quotidien passe par des sauts dans les flaques d’eau et les rires associés, ces rires qui te font pétiller les yeux, par des jeux, de la complicité et surtout par de l’amour. Parce que crois moi, je t’aime. Je t’aime quand tu ris, quand tu pleures, quand le quotidien t’est difficile et que tu craques, fatigué de devoir paraître.

Je t’aime quand tu me détestes, quand je suis celle qui t’arrache à tes rêves pour te ramener, un court instant, dans la cruauté du monde réel.

Je t’aime quand on rit, quand on partage ces moments privilégiés, quand je suis simplement auprès de toi. J’aime ton émerveillement face aux histoires que je te raconte et celle que j’écris. J’aime ton intérêt pour le monde et ta soif illimitée de connaissances. Je t’aime comme une maman aime son fils.

Ne laisse pas le monde effacer ce doux sourire, les autres te dire que tu es différent. Je veux que tu regardes ces personnes qui se moquent d’une personne différente d’eux quand tu respectes les centaines qui sont différentes de toi. Je veux que tu les regardes et que sois fier de ta différence, de qui tu es.

Ris encore, cherche des escargots, des limaces, parle moi encore de la vie de la ruche, des dinosaures, des astéroïdes et aurores boréales. Vis tes passions, vis tes rêves et continue de sourire chaque jour comme tu le fais.

Ne laisse pas les difficultés te briser. Jamais. Les difficultés sont un tremplin vers ta réussite. A force d’essayer, de persévérer, tu réussiras. Tu auras peut-être plus de combats que les autres mais sache que même si je dois y laisser mon énergie et même ma vie, tu auras toujours mon soutien, mes encouragements et mon admiration.

J’admire ta force, ta capacité à voir de la magie en chaque chose, à aimer simplement.

Tu as le droit de pleurer. Tu peux être malheureux, en vouloir à ceux qui te bousculent, ceux qui ne te comprennent pas. Tu peux crier, hurler tant que tu le voudras car tu as raison, c’est pas juste.

Viens, on va rire, on va jouer, on va ignorer les autres, les oublier ! Viens mon amour, donne moi la main, allons au parc, ris si tu le veux, crie quand tu descends le toboggan, pleure quand tu perds ta bille, mais ignore ceux qui nous regardent, ceux qui nous montrent du doigt, ceux qui disent que tu es malpoli, coléreux, capricieux, mal élevé. Viens, on s’en fout !

Un jour je t’ai demandé de me faire une place dans ton monde et je sais maintenant que jamais plus je ne veux en sortir. C’est tellement formidable de rire de tout, d’apprécier à nouveau le bonheur de faire des bulles, de leur courir après, de lire un livre et d’en discuter, de parler de joie, de peine et d’apprendre avec toi. Merci de partager avec moi ton univers, de me faire confiance, de me tenir la main quand tu as peur, de pleurer dans mes bras quand tu te poses des questions sur la vie, sur son sens, sur ton avenir.046

Merci d’être entré un jour dans ma vie. Je t’aime.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s